Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PARTEZ A L'AVENTURE de...

L'ARCHEOLOGIE BIBLIQUE !

  (mont Moïse)

Où de l'histoire de la création de la Bible dans chacune des confessions chrétiennes

cliquez-ici !

Recherche

musique

musique du temps présent :

 

 

 

 

 

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 03:58

PHOTO BENOIT XVI ET OLAV FYKSE du COE (photo COE) Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE) a été reçu en audience privée par le pape Benoît XVI au Vatican samedi. Les deux responsables d'Eglise ont abordé plusieurs questions, notamment celles de l'unité visible de l'Eglise et de la situation des chrétiens au Moyen-Orient.

 

(nous reprenons le texte entier publié par le Conseil Oecuménique des Eglises, le 4 décembre 2010, issus du site internet du COE, à relire dans les news en cliquant ici)


"Notre conversation a

été très ouverte et chaleureuse", a déclaré le pasteur Tveit après l'audience. "Il a insisté très chaleureusement mais aussi très fermement sur l'importance du travail du Conseil œcuménique des Eglises et sur le ministère auquel je suis appelé en tant que secrétaire général."

 

Le souverain pontife a par ailleurs "manifesté son intérêt pour la préparation et la planification du travail que nous allons effectuer à l'avenir. Il a lui-même fait partie de notre Commission de Foi et constitution. Il connaît donc très bien un aspect très important de notre travail."

 
En tant que théologien, l'évêque Joseph Ratzinger était – avant de devenir le pape Benoît XVI – membre de la Commission de Foi et constitution du COE, au début des années 1970.


Selon le pasteur Tveit, le pape était très curieux de savoir comment le COE va travailler sur "nos questions théologiques, mais aussi comment nous allons renforcer le travail en faveur de l'unité visible entre les Eglises."


Le pasteur Tveit a affirmé que, pour Benoît XVI, l'approche qui place la Bible au centre du discours et de la réflexion théologiques est l'une des façons permettant de renforcer l'unité chrétienne visible.


Il s'agit de la première rencontre entre les deux hommes depuis que le pasteur Tveit est arrivé à la tête du COE, en janvier de cette année. Pour le pasteur Tveit, c'est sa deuxième visite au Vatican cette année.


L'Eglise catholique romaine participe à plusieurs activités du COE, notamment au sein de la Commission de Foi et constitution, de la Commission de mission et d'évangélisation et du Groupe mixte de travail de l'Eglise catholique romaine et du COE. Des représentants catholiques contribuent également à la planification de la Dixième Assemblée du COE, prévue à Busan, Corée, en 2013.


Le COE compte 349 Eglises membres représentant plus de 550 millions de chrétiens à travers le monde, essentiellement des orthodoxes, anglicans et protestants, mais aussi certains pentecôtistes et évangéliques. L'Eglise catholique romaine est une Eglise individuelle représentant plus d'un milliard de membres.


Le COE et l'Eglise catholique romaine sont en contact étroit à différents niveaux et œuvrent à établir un partenariat afin de guider le mouvement œcuménique moderne, bien que l'Eglise catholique ne soit pas membre du COE.


Du point de vue du pasteur Tveit, la question de l'adhésion de l'Eglise catholique romaine au Conseil œcuménique des Eglises n'est pas d'actualité.
Il a souligné que, pendant l'entretien, le pape et lui ont insisté sur le fait que le COE et l'Eglise catholique romaine coopèrent déjà à de nombreux niveaux. "Comment pouvons-nous encore renforcer la déjà forte collaboration que avons?" a demandé le pasteur Tveit au pape Benoît XVI.


Pour le pasteur norvégien, cette relation "est loin de se borner à un simple lien entre Rome et Genève."


"C'est une forte collaboration dans les commissions, mais aussi une coopération qui se déroule au quotidien", a-t-il dit. "Le COE est une communauté fraternelle d'Eglises du monde entier et quand je voyage et que je rencontre les Eglises membres, on m'explique souvent qu'elles collaborent avec l'Eglise catholique romaine au niveau local et au niveau national", a expliqué le secrétaire général du COE.


"Voilà comment nous collaborons en tant qu'Eglises dans de nombreux contextes autour du monde", a-t-il ajouté.

Le pasteur Tveit a notamment évoqué avec le pape la situation au Soudan, où le secrétaire général du COE doit se rendre dans un avenir proche, avant le référendum sur les relations entre le nord et le sud du pays. Il espère que la situation n'exacerbera pas les tensions islamo-chrétiennes. Dans ce contexte, a-t-il expliqué, "l'Eglise catholique romaine est un acteur extrêmement important; à Khartoum, la présence de l'Eglise est très visible et très forte."
Les deux responsables d'Eglise se sont également interrogés sur la façon de soutenir le christianisme au Moyen-Orient.


"Nous nous sommes rendu compte que le nombre de chrétiens diminue, en particulier dans le contexte irakien, car les chrétiens fuient le pays et le conflit qui s'y déroule", a indiqué le pasteur Tveit.


La situation en Israël et Palestine a également été à l'ordre du jour. "Là-bas, les Eglises doivent rendre un témoignage uni", a-t-il poursuivi.


"J'ai mentionné l'importance fondamentale qu'a l'Eglise catholique romaine dans cette région, ainsi que sa contribution à la voix œcuménique unie à Jérusalem", a indiqué le pasteur Tveit.


Le secrétaire général du COE a ajouté que lui et le pape Benoît XVI partagent une même préoccupation: "Nous savons que la situation dans laquelle se trouvent les Eglises au Moyen-Orient est liée au contexte politique et aux réalités politiques non seulement en Palestine et en Israël, mais aussi dans d'autres pays du Moyen-Orient."


Les deux hommes ont reconnu la nécessité d'établir la confiance entre les différentes parties au conflit dans la région et de rester engagés sur la voie du dialogue. Le pasteur Tveit estime que les gouvernements de la région "savent ce qu'ils ont à faire; ils ont simplement besoin du courage et du soutien nécessaires pour le faire."


En janvier prochain, la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens disposera d'une documentation thématique compilée par les responsables chrétiens de Jérusalem, grâce à un effort conjoint du COE et de Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.


"Il s'agit d'une importante initiative œcuménique visant à renforcer la visibilité des Eglises en Terre Sainte", a déclaré le pasteur Tveit au sujet du thème de la Semaine de prière. "J'espère que cette Semaine pourra vraiment permettre aux chrétiens du monde entier de voir que les fidèles de Terre Sainte ne sont pas seulement là pour gérer les musées; ils sont des pierres vivantes, ils sont des témoignages vivants du message du Christ dans une réalité très difficile, mais sur la terre même qui a vu le Christ vivre, mourir et ressusciter."


Avant son audience avec le souverain pontife, le pasteur Tveit a rencontré le cardinal Kurt Koch, évêque suisse devenu récemment le président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.


Le pasteur Tveit et le cardinal Koch ont abordé la possibilité que Benoît XVI se rende à Genève dans un avenir proche pour une visite au COE et auprès d'autres institutions dans la région genevoise.


Au programme du voyage du pasteur Tveit à Rome figuraient une visite du siège du Mouvement des Focolari, ainsi que de la communauté Sant'Egidio. A la basilique Sainte-Marie-du-Trastevere, il a visité une soupe populaire et un foyer pour personnes âgées. Il s'est par ailleurs exprimé lors d'un culte organisé à Rome par la Fédération des Eglises évangéliques en Italie. La visite du secrétaire général du COE s'est achevée le dimanche 5 décembre.

 

Contact médias: Mark Beach +41.79.507.6363

 

Plus d'informations sur la collaboration entre le COE et le Vatican

 

Plus d'informations sur la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

 

Partager cet article

Repost 0
Published by oecuménisme dans la Paroisse de château-Gontier
commenter cet article

commentaires